Le neurofeedback

Le Neurofeedback (ou biofeedback EEG) est un dispositif thérapeutique qui permet d’apprendre à modifier son activité cérébrale dans le but d’améliorer sa santé et ses performances.

Un retour d’information (feedback) est donné en temps réel sur des ondes cérébrales spécifiques (EEG), permettant au cerveau d’apprendre à produire une certaine activité par un processus d’autorégulation. Des électrodes placées sur le scalp et les mastoïdes captent l’activité électrique du cerveau qui est visible directement sur un écran face au patient.
Un renforcement positif visuel et auditif va être donné au patient à chaque fois qu’il parvient à atteindre un état d’éveil souhaité (concentration, détente) favorisant ainsi un entraînement proactif de son activité cérébrale et de ses états mentaux.

Le neurofeedback a des effets durables sur le système nerveux central

Il fait appel aux capacités de plasticité neuronale (création de nouveaux réseaux de neurones) par la répétition des séances et des renforcements au sein de chaque séance.De nombreuses études scientifiques ont montré les effets bénéfiques du neurofeedback à moyen et long terme dans l’amélioration de symptômes de divers troubles neurologiques et neurodéveloppementaux comme : l’épilepsie, le trouble déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), les troubles du sommeil, les troubles autistiques, le stress post-traumatique.

Les domaines nécessitant de réaliser des performances comme les sportifs de haut niveau, les musiciens et artistes, conférenciers ou cadres d’entreprise bénéficient également d’un entraînement par neurofeedback.

Le neurofeedback nécessite des compétences en neurophysiologie, sciences de l’apprentissage, psychologie de la santé, thérapies cognitivo-comportementales, validées par des formations exigeantes et une accréditation à la Biofeedback Certification International Alliance (BCIA) acquise après des années de pratique.

le neurofeedback n’est pas un dispositif qui guérit tous les symptômes et toutes les maladies, il est important de se renseigner sur le type de système utilisé (est-il validé scientifiquement dans des études contrôlées), de rester attentif sur le parcours universitaire et les formations engagées par le praticien, ainsi que le cadre de la prise en charge.

Exemple de séance de bio et neurofeedback dans le cadre d’une prise en charge d’un enfant avec trouble attentionnel, hyperactivité et impulsivité émotionnelle.

“Contrairement aux médicaments, le succès de l’entrainement par feedback dépend aussi de la motivation du patient et des compétences du thérapeute”